Ethique et recherche responsable

L’objectif de la recherche menée à l’IBMP est de contribuer au développement des connaissances et à l’avancement de la science. Ceci repose sur les principes d’honnêteté, d’intégrité scientifique et de responsabilité.

Le personnel de l’IBMP se conforme aux principes suivants :

  • L’intégrité est le pilier de toute recherche de qualité.
  • Le personnel se conforme aux lois et règlements, en particulier ceux du CNRS, régissant les pratiques de recherche.
  • Exactitude, rigueur sont requises lors de la conduite, la communication et la publication des recherches.
  • La reproductibilité et la représentativité des résultats scientifiques présentés sont essentielles.
  • L’archivage et la traçabilité des données brutes sont obligatoires.
  • L’intégrité est favorisée par la formation aux meilleures pratiques.
  • Les membres du personnel sont responsables envers leurs employeurs, les financeurs et envers la société dans son ensemble.
  • Les résultats sont mis à la disposition de la communauté scientifique.
  • Les recherches sont menées en toute indépendance et impartialité.
  • Les activités d’évaluation sont menées de manière impartiale, confidentielle et transparente et évitent les conflits d’intérêts.

L’IBMP met en place un système de préservation adéquate des données brutes selon les recommandations du comité d’éthique du CNRS (comets).

L’IBMP adopte une politique de communication et d’enseignement des règles de bonne conduite scientifique.

L’adoption de normes professionnelles et de principes de bonne pratique ainsi que la mise en place de systèmes de gestion appropriés pour fournir un soutien et une surveillance contribuent à réduire le risque de conduite scientifique inappropriée telle que définie ci-dessous.

L’IBMP définit la méconduite scientifique comme :

  • La manipulation sélective, la fabrication ou la falsification de données scientifiques.
  • L‘appropriation non reconnue du travail d’autrui, y compris le plagiat.
  • La mauvaise représentation du personnel dans la liste des auteurs des publications, ne reflétant pas leur implication réelle dans les recherches.
  • L’évaluation contraire à la charte déontologique du comets, la dissimulation des conflits d’intérêts.

Les erreurs commises de bonne foi dans l’interprétation ou l’analyse des données ne constituent pas des cas de méconduite scientifique.

Procédure d’évaluation de possibles actes de méconduite :

  • Les allégations de méconduite scientifique seront communiquées aux instances compétentes du CNRS. Les allégations doivent être fondées sur des arguments factuels, fiables et vérifiables.
  • Les fautes suspectées seront examinées par un comité d’experts, conformément aux exigences du comets du CNRS.
  • Les violations de l’intégrité scientifique sont soumises à des sanctions disciplinaires du CNRS.

 

Ces principes et leurs règles de gouvernance sont décrits en détails dans le document du comets.

lien vers le document du comets du CNRS

 

Labels IBMP