Exposition aux phtalates et démence : existe-t-il un lien ?

 L’implication de micropolluants dans le développement des maladies neurodégénératives est de plus en plus envisagée. Grâce à une étude métabolomique, des scientifiques et cliniciens de l’Université de Strasbourg, du CNRS et des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ont mis en évidence des taux élevés d’un phtalate dans le liquide céphalo-rachidien de patients atteints de la maladie à corps de Lewy. Ces travaux, parus le 7 Juillet 2020 dans Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, questionnent sur le rôle éventuel, dans la pathogénèse de cette démence neurodégénérative, d’un plastifiant omniprésent dans notre environnement.

Actualités Scientifiques de l’INSB

France Culture Le journal des Sciences Interview du 03/09/20