Pas facile de s’exprimer en groupe!

Les ARN de transfert (ARNt) jouent un rôle clef dans la traduction et la lecture du code génétique. De ce fait, la régulation de l’expression de leurs gènes doit être parfaitement orchestrée. Dans cette étude, publiée en ligne le 17 Septembre dans la revue Nucleic Acids Research, deux équipes de l’IBMP ont démontré l’importance de l’environnement génomique et épigénomique pour la transcription des gènes nucléaires d’ARNt chez les plantes.

 

 

 

 

 

Figure © Jean Molinier & Laurence Drouard
Légende : Les gènes d’ARNt (ADN-t) dispersés sur les chromosomes d’Arabidopsis s’expriment, ceux qui sont groupés sont méthylés et restent silencieux

Actualités scientifiques de l’INSB